Do et Don’t de partenariats

Suite à mon Livre Blanc – « Tout savoir sur les partenariats » (disponible en téléchargement gratuit ici), voici un article complémentaire. Découvrez à présent ce qu’il faut faire ou ne pas faire lorsque l’on souhaite mettre en place un partenariat avec des influenceurs. Toujours illustré de visuels graphiques, cet article me permet de faire suite au Livre Blanc.

DO : Penser aux différents types d’influenceurs. 

Effectivement, il existe différents types d’influenceurs à qui confier votre partenariat. En plus des méga-influenceurs, très largement connus pour leur nombre d’abonnés très élevé, on peut compter les macro-influenceurs, les micro-influenceurs et les nano-influenceurs.

  • Méga-influenceur : Il a plus d’1 million d’abonnés sur les réseaux sociaux. Généralement, l’influenceur est en premier lieu une personnalité publique, une célébrité (acteur, chanteur, écrivain, YouTubeur, bloggueur,…). 
  •  Macro-influenceur : Ayant une communauté entre 100k et 1 million d’abonnés, il est passionné et l’influence est son vrai métier. En majorité, il s’agit de bloggueur, de youtubeur, instagrameur, tiktokeur, instagrammeur, etc… 
  •  Micro-influenceur : Avec une communauté entre 10k et 100k d’abonnés, ces passionnés ont un métier à côté. Ils utilisent les réseaux sociaux pour obtenir un gain financier supplémentaire et exercer leur passion.
  • Nano-influenceur : Il a une communauté très réduite, à moins de 10k d’abonnés. Ces petits influenceurs exercent un métier à côté de leur activité sur les réseaux sociaux. Beaucoup moins professionnels, il s’agit généralement d’une passion.

DON’T : Réaliser des partenariats avec un maximum d’influenceurs. 

Il est préférable de sélectionner un nombre défini d’influenceurs afin d’éviter de décrédibiliser votre action marketing. Effectivement, plus le nombre d’influenceurs parlent de votre marque/produit, plus cela paraît frauduleux. On perd en sincérité, notamment si votre marketing d’influence est réalisé avec des méga et macro-influenceurs. Les abonnés verront alors un même message et un même discours sur différents comptes d’influenceurs avec sensiblement le même contenu. Les avis des influenceurs semblent achetés.

Exemples illustrés

Banana Beauty est une marque de cosmétiques et produits de beauté féminins vegan et cruelty free. Pour réaliser son marketing d’influence, la marque réalise régulièrement des partenariats avec des influenceuses beauté afin de promouvoir des différentes gammes. Pour ce faire, elle contacte des méga-influenceuses afin de toucher une cible très large. L’objectif est de toucher un maximum de potentiels acheteurs. La particularité de Banana Beauty est de contacter les influenceurs d’une même tranche d’abonnés, avec les mêmes cibles et qui produisent le même type de contenus. Il s’agit essentiellement de stories majoritairement publiées sur Instagram en présentant les produits et en les testant à la lumière naturelle. Un code promotionnel suit ces stories. Cette répétition du discours concernant la marque la décrédibilise aux yeux des abonnés. Ci-dessous, retrouvez un exemple similaire avec Hello Body, une marque de cosmétiques féminins.

DON’T : Ne pas établir une étude des influenceurs avant sélection. 

Lorsque l’influenceur avec lequel vous souhaitez réaliser un partenariat ne correspond pas à votre type de service ou de cible, il peut avoir des conséquences : un mauvais ciblage peut vous faire perdre une clientèle potentielle, et donc des ventes, ou encore une mauvaise réputation et notoriété peut arriver lorsqu’un partenariat est mal réalisé, qu’il n’est pas bien accueilli par le public,…

Pour éviter cela il est essentiel de se renseigner sur les influenceurs avec qui vous souhaitez travailler en répondant notamment à ces questions :

  • Qui sont-ils ? Quel âge ont-ils ?
  • Quel type de contenu publie l’influenceur ? Quelles sont les catégories/thématiques de publications ? (Lifestyle, mode, beauté, voyage, famille, nourriture, sport, etc…)
  • Comment communique-t-il avec sa communauté ? Est-il proche de cette dernière ?
  • Utilise-t-il différents canaux de communication avec ses abonnés ? (Blog, chaîne YouTube, autres réseaux sociaux…)
  • Quelles sont ses valeurs ? Quel(s) message(s) souhaite-t-il véhiculer ? (Écologie, zéro déchet, body-positivity, liberté d’expression, etc…)

Si les réponses à ces questions correspondent à votre entreprise et ses valeurs, alors l’influenceur est le meilleur canal de communication pour votre partenariat.

Exemple illustré

L’une des dernières co-créations de la marque d’accessoires de yoga Baya a été réalisée avec la YouTubeuse @jenesuispasjoli. La collection a fait un flop lors de sa sortie pour les raisons suivantes :

  • Mauvaise cohérence pour le choix de l’influenceuse : la YouTubeuse n’est pas considérée comme experte dans le domaine du yoga puisqu’elle en pratique une fois par semaine dans le cadre du travail (information précisée dans ses vidéos sur sa chaîne YouTube).
  • Mauvaise cohérence pour le nom de la collection : intitulée « Saint-Jean-de-Luz », elle a été shootée à Montpellier.
  • Soupçons de plagiat : le motif koala visible sur le tapis de yoga modèle enfant semble avoir été plagié à partir d’illustration d’une créatrice indépendante (information confirmée par la créatrice).

DO : Établir une stratégie d’influence.

Établir une stratégie d’influence est une étape essentielle lorsque l’on souhaite lancer une vague de partenariats avec des influenceurs. Voici quelques étapes conseillées afin d’établir votre stratégie d’influence :

  1. Étudier les influenceurs avant la sélection en réalisant des fiches synthétiques sur leurs profils.
  2. Réfléchir au type de partenariat que vous allez réaliser : one-shot, co-création, etc…
  3. Établir des demandes de contenus diversifiés (photos, vidéos, articles,…) sur des réseaux sociaux diversifiés également.
  4. Bien réfléchir à la date de mise en place du partenariat en prenant en compte les fêtes, les marronniers des community managers et les périodes phares de l’année.
  5. Assurer une stratégie de communication de secours pour maintenir sa notoriété et son e-réputation dans l’éventualité d’un échec (même si l’objectif des partenariats est le succès !).

Découvrez mon Livre Blanc – « Tout savoir sur les partenariats ». Je vous conseille de le lire afin de comprendre plus précisément ce qu’est un partenariat avec une marque et quel est le rôle de l’influenceur dans celui-ci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s