Faire une vraie pause sur les réseaux sociaux ? J’ai tenté !

Après une année de présence quasi quotidienne sur les réseaux sociaux avec ce blog, une pause était grandement nécessaire ! Vous me direz que c’est la mort digitale assurée… Vous avez peut-être raison. Mais il y a un “mais” dans cette histoire !

Faire une pause avec de vraies raison

La pause, j’en avais peur. Étant une passionnée de création graphique et l’étant également pour mon alternance, je maniais la suite Adobe quotidiennement. Je me perfectionnais et prenais plaisir à découvrir les tendances, les nouvelles manipulations et fonctionnalités de mes logiciels préférés. Et puis la réalité est arrivée : être en vacances dans un autre pays et gérer ma communication sur les réseaux sociaux, cela ne fonctionnait pas pour moi. Je ne dis pas que ce n’est pas possible : la programmation de contenus existe et fonctionne très bien ! Mais mon cerveau était en Norvège et dans mon ordinateur en même temps, au point où profiter de mes vacances devenait compliqué. 

Alors j’ai tout coupé. J’ai annulé mes programmations de publications et éteint complètement mon ordinateur. Mon Open Space est ma passion, pas mon métier. Je ne vis pas de ce blog, alors le mettre en pause ne me mettait pas en danger financièrement.  

Vivre pendant sa pause

J’ai fait une pause de 20 jours pour commencer. Sacrée pause ! J’avais d’ailleurs publié une vidéo sur Instagram et j’avais même recommencé à mettre à jour mon Calendrier Éditorial. Pour moi, la pause était finie. Mais ça ne suffisait pas : le plaisir était parti. Mon cerveau n’était pas prêt et avait besoin de plus de temps pour me remettre dans le bain ! J’ai donc fait une nouvelle pause de 35 jours de plus et j’ai profité ! J’ai profité de mes vacances en Norvège. Pris du temps pour me (re)mettre à la couture. Fais de longues sorties avec Sullie, mon bébé chien. Je suis allée de (très) nombreuses fois au cinéma. J’ai cuisiné de bons plats. Vécu ma vie sans blog, sans obligation de publier, de montrer ma tête en story, sans commenter, liker, partager. Ma vie était hors de mon compte sur Instagram. Et ça fait du bien

Disons-le : mon métier et ma passion sont les réseaux sociaux, et j’ai souvent du mal à voir la vie en dehors du digital. Ces 55 jours ont été une expérience à la Mange, Prie, Aime. J’ai redécouvert des passions, comme la couture, que j’avais abandonné il y a longtemps ! J’ai pris plaisir à m’aérer encore plus, à me balader, à voir des proches et me faire de nouveaux amis. 

Il faut le dire aussi, la panne d’internet que je subis depuis 1 mois à la maison m’a beaucoup aidée ! Je n’étais pas été tentée d’allumer mon ordinateur et créer du contenu…

La réalité de la reprise

Il y a tout d’abord la peur. Et si on pensait que j’avais abandonné mon blog ? On va dire que je ne suis pas professionnelle d’avoir fait une pause aussi longue. Et mes conseils ? Si je ne les applique pas, est-ce que je suis toujours légitime d’en donner ? Et si je n’arrivais pas à faire mon comeback ? Tant de si avec pour seule réponse : “et puis tant pis”. Aujourd’hui, la pause digitale est plus que nécessaire pour le bien-être mental, même si on a un compte professionnel. Ce blog est ma passion, pas mon gagne-pain. Alors si je dois le mettre en pause pendant 1 an pour me consacrer à mon master et mon alternance, je ne devrais pas avoir peur.

De plus, on le sait, la clé de la réussite sur les réseaux sociaux est la régularité. Eh bien après 55 jours de pause, on peut dire que la régularité est compliquée à remettre en place… D’autant plus que cette pause m’a permis de prendre conscience qu’une publication par jour est un rythme très soutenu, trop soutenu d’ailleurs alors que j’ai un travail et je fais des études à côté de ce blog. Il en est de même pour mon audience. Est-elle encore présente ? Est-elle toujours intéressée par mon blog ? Sera-t-elle au rendez-vous pour le comeback ? 

Je suis consciente que le taux d’interactions aura aussi drastiquement chuté avec ma pause, qu’il faut donc considérer tout ça comme un départ à zéro. C’est donc l’heure de la re-conquête de mon audience ! 

Et maintenant ?

Repartir à zéro est une façon de réinitialiser plus facilement certaines choses afin de pouvoir instaurer des nouveautés qui correspondent mieux à mon rythme de vie actuel, à mes envies de partage et au besoin de mon audience.

✓ Mon rythme de publications va diminuer afin de pouvoir le tenir sur la durée.

✓ La ligne éditoriale de mon blog va être modifiée pour y inclure plus de Pauline-Anaïs.

✓ De nouveaux formats vont apparaître sur Instagram et sur le blog !

En bref, un renouveau qui va apporter de la fraîcheur à Mon Open Space sans le dénaturer : Mon Open Space reste un espace ouvert à tous pour apprendre à mieux communiquer sur les réseaux sociaux !

Publié par Pauline-Anaïs

Alternante et passionnée par la communication, je considère la création visuelle et la rédaction d'articles comme des activités détentes. Je suis également une cuisinière (en amélioration), une yogi (débutante) et une sériphile (confirmée). ✨ Bonne lecture ! Passionnément vôtre, Pauline-Anaïs 🌿

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s